Gemmothérapie

La santé par les bourgeons  ou l’utilisation d’extraits embryonnaires végétaux (bourgeons et jeunes pousses): une nouvelle méthode de soins naturels, efficace et en voie de développement.

Cette méthode  thérapeutique utilise les bourgeons frais végétaux et autres tissus à caractère embryonnaire, tels que radicelle, jeunes pousses, écorce interne de racines et de tiges .

Elle a été mise au point par le Docteur Pol Henry.   

La gemmothérapie utilise des macérâts glycérinés de bourgeons mis en œuvre à l’état frais.

La forêt est un lieu privilégié où nous communions à l’essence même de la vie.  L’arbre, ce géant de la planète dont le cœur pénètre la terre nous offre par ces différentes parties encore en voie de croissance, la richesse du renouvellement cellulaire.
L’homme se construit en harmonie avec le mode végétal. L’arbre lui est matrice originelle et inducteur d’évolution…

Une notion fondamentale reste à retenir : tout l’oxygène de l’air que nous respirons et sans lequel nous disparaitrions asphyxiés vient du végétal  (arbres, arbrisseaux, herbes environnants…)
Sans eux, l’homme n’existerait pas.

Le végétal conditionne notre existence.

La gémmothérapie stimule le fonctionnement cellulaire, régénère les cellules et améliore les liaisons entre ces cellules améliorant considérablement la qualité du tissu considéré.

Notre corps étant de plus en plus gorgé de toxines et de produits chimiques (médicaments, pollution, alimentation) l’utilisation de jeunes pousses ou d’extrait de bourgeons va nous  permettre de drainer  l’organisme en profondeur et que l’on consommera par voie orale ou en spray.

Ainsi, des troubles hormonaux féminins pourront être traités par les bourgeons de framboisiers ; le stress associé à des soucis d’estomac seront soulagés grâce à l’extrait de figuier .

L’aubépine sera l’allier de premier choix pour les troubles du rythme cardiaque…

Il existe aujourd’hui non moins de 33 bougeons  utilisés régulièrement  (airelle, aubépine, aulne, cassis, chataignier, citronnier, noyer royal,olivier, saule, églantier, la vigne…)https://www.biogemm.fr/

Cette approche ne renie en rien les données déjà existantes telles que l’aromathérapie, la phytothérapie, les fleurs de Bach …) elle n ‘en est qu’une autre approche